top of page
  • ylanslimane

Présidentielles américaines : Donald Trump peut-il être réélu en 2024 ?

Cerné de toutes parts par des affaires judiciaires, l'ex-président et milliardaire américain semble pourtant en bonne position pour l'emporter à la primaire républicaine, voire potentiellement à la présidentielle de 2024. Revenons sur les nouveaux enjeux autour de cet homme d'affaire, aussi médiatique que controversé.


Wikimedia Commons

La présidence de Donald Trump a mis en lumière de profondes divisions au sein de la société américaine, qui semblent plus importantes que jamais, à l'aube d'une élection présidentielle qui s'annonce sous haute tension.


 

Pas moins de 78 accusations de crimes

Inculpé dans 3 affaires, le candidat républicain fait face à pas moins de 78 accusations de crimes. Sa première inculpation, qui date de fin mars, concerne l'affaire Stormy Daniels, actrice pornographique dont il aurait acheté le silence afin de ne pas ébruiter sa supposée relation avec elle datant de 2006. Ce qui rend illégal ce versement de 130 000 dollars est le fait qu'il les ait inscrits comme "frais juridiques" dans les comptes de son entreprise. L'homme d'affaire est dans l'attente de son procès. Sa deuxième inculpation concerne cette fois-ci le recel de documents confidentiels qu'il a emporté avec lui dans sa résidence de Mar-a-Lago en Floride, à la fin de son mandat. D'abord accusé de 37 chefs d'accusations, pour lesquels il a plaidé non coupable devant un tribunal de Miami mi-juin, de nouveaux chefs se sont ajoutés à la liste fin juillet, qu'il a également rejetés. Plus récemment, Donald Trump a été inculpé dans une affaire plus grave, qui concerne l'assaut du Capitole à la suite des élections de 2020. En effet, l'acte d'accusation stipule que "Malgré sa défaite, l'accusé était déterminé à rester au pouvoir." C'est cet affaire qui risque d'avoir le plus grand impact médiatique, du fait de son importance. Notons aussi qu'en janvier, sa société Trump Organization a dû payer 1,6 millions de dollars pour fraudes financières et fiscales, et qu'en mai dernier, l'influent homme d'affaire a été condamné à verser 5 millions de dommages et intérêts à E. Jean Caroll, ancienne journaliste et écrivaine dans une affaire d'agression sexuelle en 1996. Enfin, Trump pourrait bien être inculper une quatrième fois, cette fois pour une potentielle fraude électorale en 2020 dans l'État de Géorgie.


ActuaLitté

L'assaut du Capitole en 2020 à la suite des élections américaines pourrait bien valoir à Donald Trump un procès historique.


 

Que risque-t-il vraiment ?

Mais alors, que risque vraiment Donald Trump dans la flopée d'affaires dont il est la cible ? Et est-ce que sa campagne pourrait-elle, à terme, être menacé ? Tout d'abord, il est très peu probable que le milliardaire américain finisse derrière les barreaux, déjà parce qu'aucune de ses accusations de crimes n'est passible d'une peine minimal obligatoire de prison, mais aussi parce que la condamnation d'un ancien président pose des questions quant à son importance dans le pays. En effet, il n'est pas impossible qu'une possible peine de prison de Trump entraîne une crise politique majeure aux États-Unis. Il est donc beaucoup plus probable que la sanction prononcée soit financière. Concernant, une hypothétique peine d'inéligibilité, il faut savoir que la Constitution américaine n'interdit pas à un candidat condamné, que ce soit pour un délit ou un crime, de se présenter à la présidence. Le républicain semble donc bien parti pour faire campagne parallèlement à ses déboires judiciaires.


Des sondages plutôt favorables à l'ex-président

Malgré ses ennuis avec la justice, Trump peut bénéficier de sondages qui lui sont largement favorable à la primaire républicaine. En effet, les derniers instituts lui créditent une écrasante victoire (54%), très loin devant son principal concurrent, le très médiatique et conservateur gouverneur de Floride Ron DeSantis (17%). Concernant l'élection présidentielle, Donald Trump (42,8%) est au coude-à-coude avec le président-candidat Joe Biden (43,7%), ce qui témoigne des fractures énormes qui opposent les Américains, à l'heure où l'hégémonie américaine est concurrencé de toute part, particulièrement par la Chine.


Wikimedia Commons

La deuxième manche du duel de 2020 entre Trump et Biden semble déjà lancée.




留言


bottom of page